La Banane Chikita (ou Chiquita) - Bananus Voracix ou Bananus Antoninus (du nom de son premier pêcheur mondialement reconnu Monsieur Patoulatchi)

La Banane Chikita dérive principalement de l’inflorescence de la Banane-Raie en mer tropicale. Les bananes sont des petits poissons très généralement stériles issus de variétés domestiquées.  Par exemple, la Banane-split bien connue pour sa stérilité. 

En revanche, les petits bananeaux (ou chikititos) issus des banane-Raies sauvages ne sont aucunement stériles et ont cette fameuse rangée de dents cannelées.

Les bananes chikita sont généralement jaunes lorsqu'elles sont adolescentes et vertes au stade juvénile.

 

La banane chikita est une espèce de poisson carnivore.

"On ne l'appâte pas avec de la salade mais plutôt avec un bon charal sous vide" note  M. Patoulatchi

  

Histoires et anecdotes autour d'une espèce encore trop méconnue de nos côtes. La vie trépidante de la chikita en Baie de Morlaix. Plus qu'une banane, elle est, selon les experts, la source même de l'équilibre marin dans notre belle région de Plougasnou.

Les bananeaux vivent isolés ou en bancs, on parle alors d'essaim de bananeaux. On les trouve généralement autour des récifs, mais ils apparaissent également dans les mers ouvertes et les océans.

Ce sont des prédateurs voraces qui comptent, pour la chasse, sur l'effet de surprise suivi d'une courte accélération. 

Les incidents avec des hommes sont extrêmement rares bien que les bananes chikita suivent parfois des plongeurs dans les récifs et peuvent avoir un comportement suspicieux à l'égard des baigneurs en maillot de bain à motif floral.

Il est toutefois à rappeler que les bananes constituent un élément essentiel du régime alimentaire de certaines régions. Et oui ! qui n'a jamais goûté la fameuse banane chikita au beurre blanc de la mère Tréboulic à Ploubananadec.

 

 

 

L'original  avec l'aimable participation d'Antonin Pataloutchi de la comédie française de Plougasnou, pêcheur émérite de Lieu du Trégor.